Envoyer à un ami

Séjour « Sur la trace des Archosaures », du 09 au 21 août (...)

Une vraie expédition et des découvertes à plus de 2500m d'altitude ! Voir descriptif détaillé

Séjour « Sur la trace des Archosaures », du 09 au 21 août (...)

Une vraie expédition et des découvertes à plus de 2500m d'altitude ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Une vraie expédition et des découvertes à plus de 2500m d’altitude !

Le Journal de Bord

La qualité du réseau internet étant médiocre nous n’avons pas la possibilité de charger les photos dans le journal de bord ni dans osi-photo. Nous ajouterons donc toutes les photos à la fin du séjour, au « retour à la civilisation ». Merci de votre compréhension.

Semaine 1

Dimanche 9 août 2020

Tout le monde est bien arrivé à Emosson sous un grand ciel bleu et un large sourire.

Après l’installation dans les chambres nous avons mangé puis fait une veillée pour faire les règles de vie et l’organisation de la semaine.

Maintenant au lit !

Lundi 10 aout

Ce matin nous avons appris plusieurs notions pour mieux appréhender la randonnée en montagne.

Tout d’abord à organiser notre sac de randonnée. Il faut qu’il soit le plus équilibré possible, avec les choses lourdes au fond et les légères au-dessus. Il faut aussi qu’il soit « efficace », c’est-à-dire, avoir le matériel essentiel accessible rapidement, comme l’imperméable, la couverture de survie, un pull, la gourde… Et aussi une notion très importante, prendre seulement le strict nécessaire en essayant de parer à toutes les éventualités.

En montagne les orages peuvent survenir à tout moment, parfois prévus, parfois non. Nous avons donc mené une simulation d’orage et ce qu’il faut faire dans ce cas. En premier lieu il faut, si l’on peut, aller s’abriter dans un refuge, sinon il faut s’éloigner des arbres, des falaises et des objets métalliques. Ensuite, il faut s’accroupir et s’asseoir sur son sac à dos (s’isoler du sol) et se boucher les oreilles. Le tout en s’écartant de 5 m les uns des autres jusqu’à que l’orage passe.

On peut aussi compter pour savoir où est l’orage, cela sert à estimer sa distance par rapport à nous. Ceci fonctionne uniquement pour les orages isolés. Le plus grand danger lors des orages est l’hypothermie, il faut donc bien se couvrir avec une bâche, imperméable ou poncho pour éviter la pluie.

Nous avons aussi fait un test montage/démontage de la tente si jamais nous avions besoin de la monter rapidement.

Nous avons fait les cakes pour les deux picnic, puis nous avons pris le déjeuner, et sommes partis juste après pour notre grande randonnée.
Scribe - toute la team.

Et bien sûr ; nous avons abordé différentes notions du langages des randonneurs : dénivelé positif/négatif, altitude, distance, profil topographique, courbes de niveau…
Scribe - Rémi

A 13h00, départ pour la randonnée qui nous mène au bivouac : nous avons tout d’abord rempli avec +/-10 kg de nourriture et d’équipement nos sac à dos. Ce n’est pas rien ! Nous sommes donc partis lundi après le repas. Après une partie plate sur la route et dans un long tunnel piéton, nous sommes arrivés sur le petit sentier qui nous mènera, bien plus haut, au col de Barberine, le point culminant du trajet. Au milieu du trajet, nous avons pu voir le point le plus haut de la randonnée et là « PLS mentale ». Malgré tout, nous avons réussi à gravir cette gigantesque montée jusqu’à 2482 m d’altitude soit environ 650m de dénivelé positif (2 fois la tour Eiffel !). Puis nous avons fait du « ski sans ski » dans un petit névé le long du sentier pour descendre et installer au plus vite le bivouac, tout ceci après 7 km de marche en 4 heures.
Scribe – Axel, Gautier et Russel

La nuit sous la tente : après avoir installé le bivouac sous les premières petites gouttes, un semblant d’orage passe derrière la crête ouest de notre combe, mais la pluie est quand même conséquente. Nous nous sommes donc réfugiés sous nos tentes presque 30 minutes en attendant le goûter qui se faisait attendre. Suite à cela, nous avons mangé et défini la limite de la zone de prospection avant d’aller dormir sous une nouvelle grosse averse. Après une heure de pluie intense, nous avons dormi paisiblement sous les étoiles. Nous avons vraiment eu de la chance, ou du nez, car nous avons été à peine mouillés. Nous avons bien fait de nous entrainer à monter les tentes lundi matin ! La nuit s’est bien passée pour tout le monde, et le matin, nous nous sommes réveillés sous un ciel ensoleillé et un paysage magnifique !
Scribe - Esteban, Scarlett et Joleine

Mardi 11 aout

Après un petit déjeuner sur un rocher nous sommes allés prospecter sur les dalles d’Emaney à la recherche d’empreintes. Comme tous les ans, j’ai été surprise par la régression conséquente des névés sur les dalles. Le dérèglement climatique a au moins un avantage pour nos recherches en découvrant toujours plus de dalles à explorer.
Scribe – Laetitia

Après avoir prospecté et identifié quelques pistes et empreintes caractéristiques, nous avons commencé à suivre le protocole pour relever des informations.

1. Arpenter les dalles, de long en large, afin de localiser des empreintes fossilisées de type : Isochirotherium, Prototrisauropus ou encore Pachysaurochnium.

2. Dessiner dans un carnet l’empreinte localisée, ayant préalablement écrit la date et le lieu de la découverte (préciser l’échelle du dessin). Plus la couleur de l’interieur de la trace est foncée, plus la zone correspondantes réelle est profonde, et vice versa.

3. Dans le cas d’une piste d’empreintes (2 ou +), géolocaliser la 1re et la derniere empreinte afin de facilement les retrouver. Nous avons utilisé un double GPS performant.

4. Relever, avec une boussole, l’orientation de la 1re et de la derniere empreinte. Cela sert à déterminer si d’autres empreintes semblables, retrouvées ailleurs, font partie de la même piste.

5. Dans le cas d’une piste, relever la distance entre les talons (supposés) de chaque empreinte, afin de déterminer la taille et la vitesse de l’animal lors de la réalisation des empreintes.
Scribe – Pablo et Rémi.

Au retour, nous sommes partis après le déjeuner, et avons pris le même itinéraire en sens inverse. Nous sommes remontés jusqu’au col, où nous avons pris notre dessert. Nous l’avons mangé là pour ne pas être trop lourd à la montée. La dernière partie, la descente de l’autre côté, bien plus reposante que l’aller, nous a fait du bien, malgré sa technicité.

Scribe – Axel, Gautier et Russel

Ce soir nous avons mangé aux appartements et fait une veillée calme : jeux de sociétés - Evolution, The Game, Code Name…

Mercredi 12 aout

Aujourd’hui c’était journée repos… physique ! Le cerveau, lui, a bien carburé.
Nous avons alterné, par groupe, entre activités scientifiques et détente.

Au niveau scientifique, nous avons trié, classé et travaillé sur nos notes et dessins des empreintes d’archosaures que nous avons repéré hier. Nous avons également tracé des axes de symétrie sur nos croquis de traces pour identifier les différents morphotypes (différentes formes d’empreintes).

Nous avons aussi étudié des articles et des publications scientifiques. Nous pouvons comprendre, expliquer, et rédiger nous-mêmes les grandes parties qui les composent : résumé, introduction, matériel et méthode… Bac+2 dans la poche !
Cette matinée était très enrichissante !
Scribe – Scarlett, Esteban…

Pendant qu’un des groupes réfléchissait, l’autre groupe est parti à la chasse aux myrtilles sauvages. Les myrtilles se situent sur une petite colline avoisinant les appartements. Suite à cette cueillette, nous avons dégusté ces myrtilles sous forme de tarte avec une pâte de farine de seigle, accompagnée de purée d’amandes pour le dessert du soir.
Scribe – Pablo et Rémi

Nous avons aussi cuisiné les picnic des deux prochains jours, car nous partons demain matin à 8h pile pour un bivouac près des dalles de Veudales.
Scribe - Wouter

A vendredi soir !

Jeudi 13 aout

Une fois la diane sonnée, le petit déjeuné avalé, et les affaires empaquetées, nous partîmes en direction du lieu du second bivouac : la combe de Veudale. La marche fut ardue, quoique bien moins que la précédente ; le terrain ayant en effet été moins exigeant. En conséquence, la durée du trajet fut également réduite. Le seul aspect négatif de cette randonnée aura été un orage soudain qui nous força à monter rapidement nos tentes afin de nous replier à l’interieur.
Scribe - Pablo et Rémi

Après avoir posé le bivouac et mangé, Laetitia nous a montré les dalles du haut et nous a laissé chercher pendant 15 minutes ; puis, elle nous a révélé qu’il n’y avait presque aucune empreinte à cause de l’érosion. Cet exercice était pour qu’on apprenne à différencier les vraies empreintes et les trous. Après, nous sommes allés voir les dalles où il y avait des vraies empreintes : il y en avait tellement qu’on ne savait pas où donner de la tête !
Nous avons dessiné, localisé, mesuré et trouvé des nouvelles pistes et empreintes.
Scribe – Axel, Scarlett et valentin

Vendredi 14 aout

Le matin suivant, nous avons réexaminé les empreintes. Nous avons appris beaucoup de choses.
Scribe – Axel, Scarlett et valentin

Pour le retour de Veudale nous n’avons pas pris le même chemin qu’à l’allé. Puis après la pause déjeuner bien mériter après tous ce dénivelé négatif ainsi que l’étude de quelques nouvelles traces, nous nous sommes séparés en deux groupes.
L’un empreinta la route (6 personnes avec Laetitia) et l’autre un chemin plus sportif et technique (6 personnes avec Wouter). Le premier groupe (celui qui a pris le chemin facile) s’est divisé en deux par un léger éloignement de la tête, qui se cacha le long de la route laissant passer la queue du groupe (une moitié qui traînait derrière).
Le deuxième groupe (celui du chemin difficile) rattrapa le groupe caché et apprend le plan de la blague... Le prank constituait d’une simple théâtralisation en disant que Laetitia (dans le 1er groupe caché) s’est sérieusement faite mal. Le but était de faire croire à la moitié non cachée qu’on avait besoin d’un hélicoptère ou d’une ambulance. Le prank a bien marché ! Nous étions devant les appartements « paniqués », lorsque le groupe caché se révéla et apparu aux autres… une bonne blague qui nous a rappelé que la montagne est un terrain de jeu non sans risque !
Nous avons donc appris à réagir et utiliser une radio-talkie-walkie en demandant les informations nécessaires pour secourir une victime.
Superbe jeu de théâtre pour toute l’équipe complice de la blague : Rémi, Valentin, Laetitia, Wouter, Axel, Scarlett, Esteban, Max et Pablo !

Scribe – Scarlett, Valentin, Gauthier, Russel et Max.

Samedi 15 août

Pour ce dernier jour, nous avons finalisé la retransmission afin de décrire notre merveilleuse semaine aux parents venus.

La retransmission s’est bien passé et les parents ont adoré !

Nous avons aussi continué à écrire la publication scientifique de nos trouvailles.

À la fin de la journée, nous avons gravi le Sixième Jeur. Nous avons allumé un feu, mangé une banane avec des carré de chocolat bien fondu, écouté de la musique, fait un bilan de notre semaine et dansé autour du feu !

Nous voulons remercier Laetitia et Wouter pour cette semaine incroyable et fantastique, nous avons vraiment aimé se séjour !

Scribe - toute la team

Semaine 2

Dimanche 16 août

Tout le monde est bien arrivé à Emosson. Cette petite semaine de 5 jours est une première expérience dans un autre hébergement accessible à pied seulement : La Cabane d’Emosson.

Nous sommes donc partis du restaurant du barrage pour une marche de 5 km nous amenant au refuge sous le rocher.

Nous ne savons pas encore comment le réseau va fluctuer là bas, ne vous inquiétez pas si le journal de bord n’est pas actualisé tous les jours. Nous écrivons d’abord au papier nos folles aventures avant de les retranscrire ici.
De plus durant les bivouacs nous sommes totalement déconnecté d’internet, seule notre radio passe. Cependant, nous sommes totalement connectés à la montagne ;)

Scribe - Laetitia

Ça y est nous sommes bien arrivés à la cabane !

Après quelques jeux et la fameuse veillée du dimanche soir... Au dodo !

Lundi 17 août

Après avoir tous très bien dormi dans notre refuge nous avons pu petit déjeuner avec une magnifique vue.

Le groupe entier se réveilla et prit son petit déjeuner. Les deux nouveaux arrivants apprirent à monter une tente rapidement puis les différents danger de la montagne et comment s’en protéger, avant de voir ce qu’il faut mettre dans un sac de bivouac.

Puis pendant que deux participants jouaient à « évolution » les deux autres allèrent se promener sur les dalles ensuite nous avons mangé le repas du Midi.

L’après-midi nous sommes allés chercher les traces des achosaures sur des dalles à la tête des Gouilles et nous sommes rentrés pour se laver dans un temps Chrono !

Nous avons découvert une magnifique empreintes à 3 doigts :

Nous avons pris le goûter : des céréales et nous nous sommes préparés pour le bivouac du lendemain.

Scribe Cyrian et Evan

Mardi 18 août

Ce matin, le groupe est parti vers le col de la terrasse après avoir déjeuner.

Nous avons marché tout le matin puis vers midi nous avons mis en place le bivouac et nous avons mangé avant d’aller inspecter les dalles du Châtelet.


Après plus de 2h de prospection nous avons découvert une magnifique dalle dans un paysage lunaire !

À ce moment là tout le monde sauf Cyrian et Laetitia retourna au bivouac se reposer. Les deux plus motivés allèrent plus en bas explorer des dalles jamais observées par les participants d’OSI.

Nous prirent le goûter et les garçons allèrent au sommet du Corbeaux par le col du Vieux et firent le tour d’un monticule rocheux avant de revenir pour le dîner.

Après manger quelques uns partirent faire du ski sans ski sur un névé puis nous sommes rentrés pour nous poser et nous coucher.

Scribe - Cyrian et Evan

Mercredi 19 août

Aujourd’hui nous nous sommes réveillés dans le froid après une nuit plutôt fraîche à 2600m d’altitude.

Nous avons petit déjeuner puis nous sommes montés à la pointe de la Terrasse pour répertorier une nouvelle dalle. Cela nous a pris la matinée car le travail était conséquent.

Evan, Jolien et Cyrian ont dessiné les schémas et cartes des empreintes.

Nous avons aussi pris des dizaines de photos des dalles sous plusieurs angles afin de faire une photo 3D. Esteban avait cette mission.

Esteban et Wouter se sont même amusés à reconstruire le puzzle des salles effondrées.

Nous avons également quadrillé la dalle de façon à répertorier méthodiquement les empreintes et les pistes.

Après le déjeuner nous avons rangé le bivouac puis nous sommes montés au col des corbeaux. Suite à cela nous avons fait l’ascension du « Cheval Blanc » se situant à 2831m d’altitude. En haut à droite de la photo ci-dessous.

Pour finir la randonnée du jour nous sommes redescendus à 2200m jusqu’à notre chère cabane sous le rocher. Sur ces mots nous vous laissons pour aller manger.

Scribe - Esteban and Jolien

Jeudi 20 août

On s’est levé, on a pris le petit déjeuner, on a préparer notre sac, on a transporter les grosses affaires dans une voiture direction le bas d’Emosson.


Nous sommes parti aux dalles de Veudale puis nous avons dessiné des belles empreintes puis on a pique-niquer après nous avons essayé de faire de la luge sur un sac poubelle sur un névé nous nous sommes vite rendus compte que ça fait mal au derrière.

Nous sommes tous redescendus à Emosson avant de ranger nos sacs et de manger une énorme glace.

Scribe - Cyrian et Ewan.

Today was the last day before going home tomorrow. We left our cabanne and went to Bas Veudalle and looked for some more footprints.

At half past 11 we ate something and after we walked to the restaurant where we left our bags.

Everyone ordered some ice cream and then we went at the « Lac D’Emosson. »
When we came back from the lac we went to go eat in the restaurant.

Esteban mistaked our food for the breakfast as garbage and threw everything away in the trash.
When he realized it was our food he had to take it all back out.
Hmm, tasty.

After we ate, we walked up the banana chocolate mountain and made a campfire.

Scribe - Jolien and Esteban

Retransmission Emosson 2020

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également